jeudi 5 mai 2011

Evangile du vendredi 6 Mai 2011;

C'est en partageant l'Eucharistie que nous pouvons comprendre, ce sens de l'abondance et du partage, c'est l'Eucharistie qui nous conduit à prendre en nous le corps du Christ, ce corps indivisible.


Saint Jean 6. 1 - 15 
Jn 6:1- Après cela, Jésus s'en alla de l'autre côté de la mer de Galilée ou de Tibériade.
Jn 6:2- Une grande foule le suivait, à la vue des signes qu'il opérait sur les malades.
Jn 6:3- Jésus gravit la montagne et là, il s'assit avec ses disciples.
Jn 6:4- Or la Pâque, la fête des Juifs, était proche.
Jn 6:5- Levant alors les yeux et voyant qu'une grande foule venait à lui, Jésus dit à Philippe : " Où achèterons-nous des pains pour que mangent ces gens ? "
Jn 6:6- Il disait cela pour le mettre à l'épreuve, car lui-même savait ce qu'il allait faire.
Jn 6:7- Philippe lui répondit : " Deux cents deniers de pain ne suffisent pas pour que chacun en reçoive un petit morceau. "
Jn 6:8- Un de ses disciples, André, le frère de Simon-Pierre, lui dit :
Jn 6:9- " Il y a ici un enfant, qui a cinq pains d'orge et deux poissons ; mais qu'est-ce que cela pour tant de monde ? "
Jn 6:10- Jésus leur dit : " Faites s'étendre les gens. " Il y avait beaucoup d'herbe en ce lieu. Ils s'étendirent donc, au nombre d'environ cinq mille hommes.
Jn 6:11- Alors Jésus prit les pains et, ayant rendu grâces, il les distribua aux convives, de même aussi pour les poissons, autant qu'ils en voulaient.
Jn 6:12- Quand ils furent repus, il dit à ses disciples : " Rassemblez les morceaux en surplus, afin que rien ne soit perdu. "
Jn 6:13- Ils les rassemblèrent donc et remplirent douze couffins avec les morceaux des cinq pains d'orge restés en surplus à ceux qui avaient mangé.
Jn 6:14- A la vue du signe qu'il venait de faire, les gens disaient : " C'est vraiment lui le prophète qui doit venir dans le monde. "
Jn 6:15- Alors Jésus, se rendant compte qu'ils allaient venir s'emparer de lui pour le faire roi, s'enfuit à nouveau dans la montagne, tout seul. 
Tel Dieu créa un grain de blé pour nourrir le monde en se multipliant à l'infini, Jésus apporte au monde la véritable nourriture de l'amour.

2P 1:5-Pour cette même raison, apportez encore tout votre zèle à joindre à votre foi la vertu, à la vertu la connaissance,
2P 1:6-à la connaissance la tempérance, à la tempérance la constance, à la constance la piété,
2P 1:7-à la piété l'amour fraternel, à l'amour fraternel la charité.


Dans son 2ème épître  Simon-Pierre, nous apprend à gérer le monde, c'est avec toute la sagesse que le monde doit cultiver le grain de blé qui se multiplie à l'infini, ce grain de blé devenu amour en notre coeur s'épanouit, grandi et se multiplie lors que nous le vivifions des oeuvres de Dieu pour notre prochain.


Cherchons à être rassasié pour entrer dans la grâce de Dieu, pour éprouver la satisfaction du bien être, pour être comblé de la plénitude de Dieu, pour avoir plus que sentiment du bien avoir le véritable sentiment de l'amour.

Jésus nourrit la multitude, à défaut de temps pour multiplier le blé qui deviendra farine et pain Jésus multiple dans l'abondance ce que le monde a en l'occurrence ici: le pain et les poissons.

La puissance de la création, celle qui est en avance de la réflexion des hommes peut tout entreprendre, tout faire

C'est pour élever la spiritualité, la foi et l'espérance que Jésus fait oeuvre de Dieu son Père, nous croyons en un Dieu invisible et nous contemplons tous les jours les choses visibles.

Nous pouvons rencontrer notre Dieu invisible en participant à la création de la beauté et de l'amour de la vie en tout genre car en réalisant ce qui fait plaisir à Dieu nous entrons dans son amour, grâce de bien être et de force spirituelle.

Les miracles de Jésus furent visibles à toutes celles et tous ceux qui croyant en lui le suivait pour sauver leur âme.

C'est en partageant l'Eucharistie que nous pouvons comprendre, ce sens de l'abondance et du partage, cette Eucharistie  nous conduit à prendre en nous le corps du Christ, ce corps indivisible.

Chaque fragment de cette Eucharistie représente l'unité du Christ et le plus minuscule des morceaux que nous prenons en nous pour nourrir notre spiritualité représente aussi notre Sainte Église Catholique, une et indivisible

Notre âme reconnaît ce que nos yeux ne peuvent voir

Aucun commentaire:

Publier un commentaire