mercredi 28 juillet 2010

"Je suis celui qui ne suit pas" Si le Diable à une histoire elle remonte à la nuit des temps.

La mission de Jésus Christ " Réduire et effacer de ce monde celui qui a pris et généré l'empire de la mort"
Charles Beaudelaire: La plus grande ruse du démon, c'est de nous faire croire qu'il n'existe pas
André Gide: Si le diable pouvait il dirait "Je suis celui qui ne suit pas "
Si le Diable à une histoire elle remonte à la nuit des temps.
Dans la Genèse, le diable, le malin est représenté et décrit par le serpent.
Gn 3:1- Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que Yahvé Dieu avait faits. Il dit à la femme : Alors, Dieu a dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin .
Gn 3:2- La femme répondit au serpent : Nous pouvons manger du fruit des arbres du jardin.
Gn 3:3- Mais du fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n'en mangerez pas, vous n'y toucherez pas, sous peine de mort.
Gn 3:4- Le serpent répliqua à la femme : Pas du tout ! Vous ne mourrez pas !

Le serpent, celui que l'on ne voit pas, celui que l'on entend pas, celui qui rampe, dissimulé,  à vos cotés, il est l'animal rusé parfois indétectable mais qui peut mordre pour blesser ou faire mourir
Le Serpent c'est Satan, l'Ange du mal invisible celui qui dort près de nous, en chacun de nous, prêt à nous séduire en nous faisant rêver à tout ce que nos désirs et pulsions d'humain imparfait aimerait avoir pour être reconnu plus grand, plus beau, mieux en encore plus que son voisin.
Gn 3:7- Alors leurs yeux à tous deux s'ouvrirent et ils connurent qu'ils étaient nus; il cousirent des feuilles de figuier et se firent des pagnes.
Dans ce passage le serpent représente Satan, l'Esprit du Mal et de l'Orgueil.
Gn 3:5- Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront et vous serez comme des dieux, qui connaissent le bien et le mal.
Gn 3:6- La femme vit que l'arbre était bon à manger et séduisant à voir, et qu'il était, cet arbre, désirable pour acquérir le discernement. Elle prit de son fruit et mangea. Elle en donna aussi à son mari, qui était avec elle, et il mangea.
En Eve, comme en nous même sommeille ce désir d'être plus, et, aussi cette part d'insouciance.
Satan promet à Eve d'être légal de Dieu,
Le fruit est bon, il est désir et Eve mange
C'est la première victoire de Satan

L'Église reconnaît Satan et son pouvoir d'attrait sur les hommes dans leurs désirs de possession.
Dans l'Egypte ancienne, les praticiens Docteurs de la magie noire détenaient leurs avoirs et leurs savoirs de Set

  • Seth est une divinité guerrière de la mythologie égyptienne. Par Seth grondent les orages, il s'oppose toujours à l'harmonie des choses et des arrangements, il est la force brûlante, capable de détruire toute forme de vie. Il a été associé au Typhon grec, qui pouvait de ses mains étendues toucher l'Orient et l'Occident.C'est l'un des dieux les plus complexes et ambigus ; les mythes relatifs à Seth le dépeignent comme un dieu ambitieux, comploteur, manipulateur, quand il ne se résume pas tout simplement à un assassin.
Chez les Grecs, le Dieu du Mal était TYPHON.

  • Dans la mythologie grecque Typhon ou Typhée (en grec ancien Τυφάων / Typháôn ou Τυφωεύς / Typhôeús, de τῦφος / tỹphos, « la fumée »), est une divinité primitive malfaisante. Il est le fils de Gaïa (la Terre) et de Tartare
Depuis la chute d'Adam,
l'homme cherche à retrouver Dieu.
La venue de Jésus et son ministère
sont une victoire sur Satan.


La mission de Jésus Christ " Réduire et effacer de ce monde celui qui a pris et généré l'empire de la mort"
Satan a tout tenté
Mt 4:1- Alors Jésus fut emmené au désert par l'Esprit, pour être tenté par le diable.
Mt 4:2- Il jeûna durant quarante jours et quarante nuits, après quoi il eut faim.
Mt 4:3- Et, s'approchant, le tentateur lui dit : " Si tu es Fils de Dieu, dis que ces pierres deviennent des pains. "
Mt 4:4- Mais il répondit : " Il est écrit : Ce n'est pas de pain seul que vivra l'homme, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu "
Mt 4:5- Alors le diable le prend avec lui dans la Ville Sainte, et il le plaça sur le pinacle du Temple
Mt 4:6- et lui dit : " Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi des ordres à ses anges, et sur leurs mains ils te porteront, de peur que tu ne heurtes du pied quelque pierre. "
Mt 4:7- Jésus lui dit : " Il est encore écrit : Tu ne tenteras pas le Seigneur, ton Dieu. "Mt 4:8- De nouveau le diable le prend avec lui sur une très haute montagne, lui montre tous les royaumes du monde avec leur gloire
Mt 4:9- et lui dit : " Tout cela, je te le donnerai, si, te prosternant, tu me rends hommage. "
Gn 3:5- Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront et vous serez comme des dieux,
Mt 4:10- Alors Jésus lui dit : " Retire-toi, Satan ! Car il est écrit : C'est le Seigneur ton Dieu que tu adoreras, et à Lui seul tu rendras un culte. "
Mt 4:11- Alors le diable le quitte. Et voici que des anges s'approchèrent, et ils le servaient.


Ce que Satan propose à Jésus c'est d'être à la foi son magicien, surhomme, dictateur ...
Ces trois tentations sont le symbole, chez l'homme, qui doit vaincre, l'orgueil, le désir de posséder, la recherche du plaisir pour le plaisir ...
Dieu créa la terre, il vit que cela était bon.
Lorsque Jésus, le verbe devenu chair, accomplit sa mission rédemptrice sur terre, tout n'est plus bon, beaucoup de malades et de possédés.
Jésus chasse les démons, guérit les possédés, ces miracles, ses guérisons amènent à la défiance, les exorcistes locaux y voit une magie noire qui concurrence leur activité.

Jésus chasse les démons non en son nom mais au non de l'Esprit Saint de Dieu.
Après Jésus les apôtres visiterons les citées païennes et combattrons les mêmes maux et tout comme Jésus se heurterons à de puissants adversaire faisant commerce du dit mal.
Il fut, un temps obscur pour l'Église, où la possession était hystérie et punissable du bûcher.
A notre époque la possession par Satan n'a pas perdu de sa réalité, l'exorcisme replace le bûcher.
"Les démons ne peuvent être chassé qu'au non de Jésus en rejetant le Diable et en priant"
"Saint Jean Marie Vianney, curé d'Ars (1786 - 1859 )
En 1975 la Congrégation de la doctrine déclare

Si l'existence de Satan et des démons n'a jamais fait l'objet d'une déclaration dogmatique, c'est justement parce que celle-ci semblait superflue, cette conviction étant évidente "pour la foi constante et universelle de l'Église"et aussi "la réalité démoniaque attestée concrètement par ce que nous appelons le mystère du mal reste une énigme"
Ce n'est pas le démon mais l'incurie propres aux hommes qui cause toutes les chutes et les malheurs dont ils se plaignent
Ce n'est pas le démon mais l'incurie propres aux hommes qui cause toutes les chutes et les malheurs dont ils se plaignent
Signe indicateurs de la possession:
Une aversion prononcée pour les valeurs religieuses.
L'appartenance à des sectes qui engagent réellement à des choix sataniques.
Certains traits définis par Paul VI
La négation de Dieu exprimée de façon ridicule
Le message qui s'affirme contre la vérité évidente
L'amour étouffé par un égoïsme froid et cruel.
Le nom du Christ objet de haine farouche.
Le désespoir présenté comme seul perspective

Aucun commentaire:

Publier un commentaire