dimanche 15 juillet 2012

Evangile du Lundi 16 Juillet 2012;

Saint Matthieu 10. 34 - 42 / 11.1
Mt 10:34- " N'allez pas croire que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive. 

Mt 10:35- Car je suis venu opposer l'homme à son père, la fille à sa mère et la bru à sa belle-mère : 

Mt 10:36- on aura pour ennemis les gens de sa famille. 


Mt 10:37- " Qui aime son père ou sa mère plus que moi n'est pas digne de moi. Qui aime son fils ou sa fille plus que moi n'est pas digne de moi. 

Mt 10:38- Qui ne prend pas sa croix et ne suit pas derrière moi n'est pas digne de moi. 

Mt 10:39- Qui aura trouvé sa vie la perdra et qui aura perdu sa vie à cause de moi la trouvera. 

Mt 10:40- " Qui vous accueille m'accueille, et qui m'accueille accueille Celui qui m'a envoyé. 

Mt 10:41- " Qui accueille un prophète en tant que prophète recevra une récompense de prophète, et qui accueille un juste en tant que juste recevra une récompense de juste. 

Mt 10:42- " Quiconque donnera à boire à l'un de ces petits rien qu'un verre d'eau fraîche, en tant qu'il est un disciple, en vérité je vous le dis, il ne perdra pas sa récompense. "

Mt 11:1- Et il advint, quand Jésus eut achevé de donner ces consignes à ses douze disciples, qu'il partit de là pour enseigner et prêcher dans leurs villes.


Jésus nous donne sa paix et son amour et pourtant il dit :
" je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive"
Jésus est le prince de la paix et cette paix qu'il nous donne est un long chemin de la vie
 Des sa naissance les hommes ont levé le Glaive pour le faire disparaitre et Joseph à été chargé de protéger en partant en Exode en Egypte  
Des la début de son ministère il a lutté contre la diable dans le désert

Et pour finir sa vie sur cette terre ici bas il sera mis en croix pour la rédemption des péchés du monde



C'était celà son chemin de paix et Jésus nous invite à faire un choix, le choix de notre vie aupres de lui

Jésus nous lance un grand défi
 Qui aime son père ou sa mère plus que moi n'est pas digne de moi. Qui aime son fils ou sa fille plus que moi n'est pas digne de moi. 
Jésus  est un tel défi à notre orgueil et à notre amour du confort, que ou bien nous l’aimons et nous détestons notre égoïsme, ou bien nous nous accrochons à notre égoïsme et nous finissons pas lui être indifférents ou opposés. C’est la plus grande croix : ma propre abnégation, afin d’aimer Jésus-Christ par-dessus tout, y compris moi-même.


3. La décision de suivre le Christ. Dès que Jésus finit d’instruire ses disciples, il repart de ville en ville pour enseigner et prêcher. Il est décidé à accomplir sa mission, et il fait ce pour quoi qu’il a été envoyé.

Sa détermination n’a pas esquivé les difficultés, ni ne s’est affaiblie face à l’opposition.

Plus il rencontrait de difficultés et de résistance, plus sa détermination s’est accrue.

En observant Jésus, les apôtres ont appris de lui cette attitude, et elle deviendra leur modèle de vie.
C’est seulement avec détermination et ténacité que je pourrai accomplir les objectifs fixés pour moi par Dieu.
Les difficultés et l’opposition ne signifient pas que je fais fausse route.

Elles sont les moyens d’approfondir ma décision de travailler encore plus.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire