vendredi 1 avril 2011

Evangile Samedi 02 Avril 2011;

Saint Luc 18.9-14
Lc 18:9-Il dit encore, à l'adresse de certains qui se flattaient d'être des justes et n'avaient que mépris pour les autres, la parabole que voici :
Lc 18:10-" Deux hommes montèrent au Temple pour prier ; l'un était Pharisien et l'autre publicain,
Lc 18:11-Le Pharisien, debout, priait ainsi en lui-même : "Mon Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont rapaces, injustes, adultères, ou bien encore comme ce publicain,
Lc 18:12-je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tout ce que j'acquiers. "
Lc 18:13-Le publicain, se tenant à distance, n'osait même pas lever les yeux au ciel, mais il se frappait la poitrine, en disant : "Mon Dieu, aie pitié du pécheur que je suis ! "
Lc 18:14-Je vous le dis : ce dernier descendit chez lui justifié, l'autre non. Car tout homme qui s'élève sera abaissé, mais celui qui s'abaisse sera élevé. "

La foi doit s'exprimer, mais aussi la foi doit être vivante.

Lorsque Jésus donne un Nouveau Commandement

"aimer les uns les autres comme je vous ai aimé, comme le Père m'a aimé"

La résonance de commandement est très profonde. Comme tous ce que nous faisons pour être en communion avec Dieu.

Si nous n'avons nul besoin de nous cacher, ce n'est pour pour autant que nos devons soumettre notre entourage, à un spectacle.

Prier Dieu, c'est entrer en communion avec lui, c'est être proche de lui pour rentrer dans sa grâce, c'est entrer dans son intimité.

Beaucoup de femmes et d'hommes se dévouent à Dieu, en oubliant de se dévouer pour son prochain.

L'essentiel est oublié, 
Nul n'est besoin de dire à Dieu les quelques bontés que nous avons réalisés car nous en avons encore beaucoup à faire

Aucun commentaire:

Publier un commentaire