jeudi 10 février 2011

La Décapole

La Décapole, du grec dekapolis - deka (dix) et polis (cité), désigne dix villes principalement situées à l'est du Jourdain , qui se regroupèrent en une ligue.

Probablement fondées par des colons grecs et macédoniens sous le roi Séleucide Antiochos III , elles subissent à la suite de l'effondrement du royaume la rivalité de leurs voisins juifs et nabatéens .

Elles furent incorporée au royaume de Judée par Alexandre Janée, Pompée les en sépara en 63 avant Jésus Christ et leur accoda la liberté, sous la tutelle du gouverneur de Syrie

La conquête romaine en 63 av. J.-C. sera donc perçue comme une libération par ces cités de culture grecque.
La ligue de ces villes résulte du besoin de favoriser leurs relations commerciales et de se défendre face à leurs voisins.
La paix romaine, puis le découpage administratif romain imposé sur la région fait progressivement perdre de son sens la ligue, qui disparaît, le terme de décapole n'étant plus utilisé au-delà du règne de Trajan .

Damas bien plus au nord,

Philadelphia (Amman en Jordanie).

Rhaphana (Capitolias , Bayt Ras en Jordanie)

Scythopolis (Baysan ou Beït-Shéan en Israël ), seule ville à se trouver sur la rive gauche du Jourdain.

Gadara (Umm Qeis en Jordanie)

Hippos (Hippus ou Sussita)

Dion (Tell al-Ashari en Syrie)

Pella (Tabaqat Fahil en Jordanie)

Gerasa (Jerash en Jordanie)

Canatha (Qanawat en Syrie)

Mt 4:25-Des foules nombreuses se mirent à le suivre, de la Galilée, de la Décapole, de Jérusalem, de la Judée et de la Transjordane.
Mc 5:20-Il s'en alla donc et se mit à proclamer dans la Décapole tout ce que Jésus avait fait pour lui, et tout le monde était dans l'étonnement.
Mc 7:31-S'en retournant du territoire de Tyr, il vint par Sidon vers la mer de Galilée, à travers le territoire de la Décapole.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire