dimanche 1 août 2010

Evangile du Lundi 02 Août 2010; Les prémices de l'Eucharistie

Saint Matthieu 14. 13 - 21
Mt 14:13- L'ayant appris, Jésus se retira en barque dans un lieu désert, à l'écart ; ce qu'apprenant, les foules partirent à sa suite, venant à pied des villes.
Mt 14:14- En débarquant, il vit une foule nombreuse et il en eut pitié ; et il guérit leurs infirmes.
Mt 14:15- Le soir venu, les disciples s'approchèrent et lui dirent : " L'endroit est désert et l'heure est déjà passée ; renvoie donc les foules afin qu'elles aillent dans les villages s'acheter de la nourriture. "
Mt 14:16- Mais Jésus leur dit : " Il n'est pas besoin qu'elles y aillent ; donnez-leur vous-mêmes à manger. " -
Mt 14:17- " Mais, lui disent-ils, nous n'avons ici que cinq pains et deux poissons. " Il dit :
Mt 14:18- " Apportez-les-moi ici. "
Mt 14:19- Et, ayant donné l'ordre de faire étendre les foules sur l'herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, leva les yeux au ciel, bénit, puis, rompant les pains, il les donna aux disciples, qui les donnèrent aux foules.
Mt 14:20- Tous mangèrent et furent rassasiés, et l'on emporta le reste des morceaux : douze pleins couffins !
Mt 14:21- Or ceux qui mangèrent étaient environ cinq mille hommes, sans compter les femmes et les enfants.


Luc et Marc sont les deux évangélistes à la relater.
Il n'y a pas de contradiction entre les textes, chacun des évangélistes nous racontent, différemment, bien sur, cet événement, et chacun le fait à sa manière de plus Matthieu était disciples apôtre de Jésus
Dans chaque grand évènement, il y a des récits différents car chaque homme attache plus ou moins d'importance à tel ou tel détail et c'est l'ensemble de ces détails qui nous permettent d'avoir une meilleur connaissance et une meilleur compréhension des faits
Il y a eu au moins deux multiplications des pains et peut être d'autre

Saint Jean conclu son évangile en écrivant:
Jn 21:25- Il y a encore bien d'autres choses qu'a faites Jésus. Si on les mettait par écrit une à une, je pense que le monde lui-même ne suffirait pas à contenir les livres qu'on en écrirait.

Par la suite, Jésus, lui même, fera référence rétrospectivement aux deux multiplications : Matthieu chapitre 16, versets 6 à 11.

Dans Jean 6, 26-27, il éclaire la dimension spirituelle symbolisée par la nourriture du pain :
Jn 6. 26 Jésus leur répondit: En vérité, en vérité, je vous le dis, vous me cherchez, non parce que vous avez vu des miracles, mais parce que vous avez mangé des pains et que vous avez été rassasiés.
Jn 6. 27 Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle, et que le Fils de l'homme vous donnera; car c'est lui que le Père, que Dieu a marqué de son sceau.
La multiplication des pains; les prémices de l'Eucharistie

Dans l'ancienne alliance, le pain et le vin sont offerts en sacrifice parmi les prémices de la terre et en signe de reconnaissance et de gratitude envers Dieu le créateur
Puis ils reçoivent une nouvelle signification pendant l'exode: Les pains azymes que le peuple d'Israël mange chaque année pour la Pâque rappelle le départ en hâte d'Egypte; le souvenir de la manne qu'Israël a reçu rappelle à ce peuple que l'homme ne vit pas simplement de pain mais aussi de la parole de Dieu
Dt 8:3- Il t'a humilié, il t'a fait sentir la faim, il t'a donné à manger la manne que ni toi ni tes pères n'aviez connue, pour te montrer que l'homme ne vit pas seulement de pain, mais que l'homme vit de tout ce qui sort de la bouche de Yahvé.
Le pain que nous mangeons chaque jour est le fruit de la terre, gage de la fidélité de Dieu et des ses promesses
La coupe de bénédiction 1.Co 10 - 16 à la fin du repas pascal chez les Juifs ajoute avec la joie festive du vin une dimension eschatologie
1Co 10:16- La coupe de bénédiction que nous bénissons, n'est-elle pas communion au sang du Christ ? Le pain que nous rompons, n'est-il pas communion au corps du Christ ?
L'eschatologie (du grec ἔσχατος / eschatos, « dernier », et logos, « parole », « étude ») est le discours sur la fin des temps
Le miracle de la multiplication des pains pour nourrir la foule préfigure de la surabondance de l'unique pain de vie qui est l'Eucharistie
Tout comme le signe de l'eau changé en vin à Cana annonce aussi cette Eucharistie et nous sommes invités à boire à la coupe de Jésus en buvant ce vin nouveau

Aucun commentaire:

Publier un commentaire