vendredi 25 juin 2010

Solennité de La naissante de Saint Jean le Baptiste

La naissance de Saint le Baptiste transportons dans l'histoire de l'humanité
La fête de la Saint-Jean d'été, traditionnellement accompagnée de grands feux, est la fête de Jean le Baptiste .
Elle a lieu le 24 juin, date à laquelle nous fêtons uniquement les Jean composés, nous ne devons pas confondre avec le 27 décembre, date à laquelle on fête les Jean
Cette fête proche de la date du solstice d'été qui a lieu presque invariablement le 21 juin (le 19 juin en 2488; le 20 juin en 1896,  le 22 juin en 1975, au début du XXIIIème siècle puis en 2302).
La nuit est très courte, et de ce fait plus propice à une fête durant jusqu'au matin.
Le solstice d'été a été fêté de tous temps.
En Syrie et en Phénicie, il donnait lieu à une grande fête en l'honneur de Tammuz , qui commençait la veille au soir, comme dans la traditionnelle Saint-Jean.
Dumuzi en sumérien, ou Tammuz en babylonien , est un Dieu mésopotamien . Il est le Dieu-pasteur et Dieu de la fertilité dans la religion babylonienne.
C'est un berger-roi uni à Ishtar dans un très ancien rite de mariage sacré
La Saint-Jean d'Hiver correspondant au solstice d'hiver, est la fête de Jean l'Evangéliste.
À cette époque, le soleil est au plus bas, il recommence à monter sur l'écliptique.
Saint Luc nous fait l'historique de la naissance de Jean Baptiste
Lc 1:5- Il y eut aux jours d'Hérode, roi de Judée, un prêtre du nom de Zacharie, de la classe d'Abia, et il avait pour femme une descendante d'Aaron, dont le nom était Élisabeth.
Lc 1:6- Tous deux étaient justes devant Dieu, et ils suivaient, irréprochables, tous les commandements et observances du Seigneur..
Lc 1:7- Mais ils n'avaient pas d'enfant, parce que Élisabeth était stérile et que tous deux étaient avancés en âge.
Lc 1:8- Or il advint, comme il remplissait devant Dieu les fonctions sacerdotales au tour de sa classe,
Lc 1:9- qu'il fut, suivant la coutume sacerdotale, désigné par le sort pour entrer dans le sanctuaire du Seigneur et y brûler l'encens
Lc 1:10- Et toute la multitude du peuple était en prière, dehors, à l'heure de l'encens.
Lc 1:11- Alors lui apparut l'Ange du Seigneur, debout à droite de l'autel de l'encens.
Lc 1:12- A cette vue, Zacharie fut troublé et la crainte fondit sur lui.
Lc 1:13- Mais l'ange lui dit : " Sois sans crainte, Zacharie, car ta supplication a été exaucée ; ta femme Élisabeth t'enfantera un fils, et tu l'appelleras du nom de Jean.
Lc 1:14- Tu auras joie et allégresse, et beaucoup se réjouiront de sa naissance.
Lc 1:15- Car il sera grand devant le Seigneur ; il ne boira ni vin ni boisson forte ; il sera rempli d'Esprit Saint dès le sein de sa mère
Lc 1:16- et il ramènera de nombreux fils d'Israël au Seigneur, leur Dieu.
Lc 1:17- Il marchera devant lui avec l'esprit et la puissance d'Élie, pour ramener le cœur des pères vers les enfants et les rebelles à la prudence des justes, préparant au Seigneur un peuple bien disposé. "
Lc 1:18- Zacharie dit à l'ange : " A quoi connaîtrai-je cela ? car moi je suis un vieillard et ma femme est avancée en âge. "
Lc 1:19- Et l'ange lui répondit : " Moi je suis Gabriel, qui me tiens devant Dieu, et j'ai été envoyé pour te parler et t'annoncer cette bonne nouvelle.
Lc 1:20- Et voici que tu vas être réduit au silence et sans pouvoir parler jusqu'au jour où ces choses arriveront, parce que tu n'as pas cru à mes paroles, lesquelles s'accompliront en leur temps. "
Lc 1:21- Le peuple cependant attendait Zacharie et s'étonnait qu'il s'attardât dans le sanctuaire. Lc 1:22- Mais quand il sortit, il ne pouvait leur parler, et ils comprirent qu'il avait eu une vision dans le sanctuaire. Pour lui, il leur faisait des signes et demeurait muet.
Lc 1:23- Et il advint, quand ses jours de service furent accomplis, qu'il s'en retourna chez lui.
Lc 1:24- Quelque temps après, sa femme Élisabeth conçut, et elle se tenait cachée cinq mois durant.
Lc 1:25- " Voilà donc, disait-elle, ce qu'a fait pour moi le Seigneur, au temps où il lui a plu d'enlever mon opprobre parmi les hommes ! "
Cette naissance est annoncé par l'Ange Gabriel à Marie
Lc 1:36- Et voici qu'Élisabeth, ta parente, vient, elle aussi, de concevoir un fils dans sa vieillesse, et elle en est à son sixième mois, elle qu'on appelait la stérile ;
Lc 1:37- car rien n'est impossible à Dieu. "
Matthieu nous nous informe de la vie de Jean le Baptiste
Mt 3:1- En ces jours-là arrive Jean le Baptiste, prêchant dans le désert de Judée
La description  que nous fait Matthieu de la vie de Jean est celle d'un nazir

Mt 3:2- et disant : " Repentez-vous, car le Royaume des Cieux est tout proche. "
Mt 3:3- C'est bien lui dont a parlé Isaïe le prophète : Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers.
Mt 3:4- Ce Jean avait son vêtement fait de poils de chameau et un pagne de peau autour de ses reins ; sa nourriture était de sauterelles et de miel sauvage.
Mt 3:5- Alors s'en allaient vers lui Jérusalem, et toute la Judée, et toute la région du Jourdain,
Mt 3:6- et ils se faisaient baptiser par lui dans les eaux du Jourdain, en confessant leurs péchés.
Mt 3:7- Comme il voyait beaucoup de Pharisiens et de Sadducéens venir au baptême, il leur dit : " Engeance de vipères, qui vous a suggéré d'échapper à la Colère prochaine ?
Nazir (ou nazirite ou nazarite, en Hébreu : נזיר, nazir qui signifie "consacré" ou "séparé"), est le nom donné aux juifs qui font vœu d'ascétisme tel que décrit dans le Livre des Nombres (ch. 6,1-21).
L'ascèse est une discipline volontaire du corps et de l'esprit cherchant à tendre vers une perfection
La figure la plus représentative du nazirat dans la l'ancien testament est Samson , ce juge (homme sage en Israël pendant la période sans rois qui était une autorité) ne s'est jamais coupé les cheveux.
En effet, ses parents suite à une prophétie ont fait vœu de le consacrer au Dieu d'Israël Suite à cela, en grandissant, la prophétie s'est réalisée: , il a été pourvu d'une force extraordinaire et a chassé les ennemis du peuple d'Israël.
Sur les bords du Jourdain Jean appelle le peuple d'Israël au baptême de repentance par immersion selon la prophétie d'Isaïe
Flavius Josèphe précise de son côté qu'il ne prétendait laver par ce baptême les âmes de leurs péchés, mais seulement le corps de ceux qui avaient préalablement purifié leurs âmes en pratiquant la justice.
Jean annonce la venue du Messie
Mt 3:13- Alors Jésus arrive de la Galilée au Jourdain, vers Jean, pour être baptisé par lui.

Mt 3:14- Celui-ci l'en détournait, en disant : " C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par toi, et toi, tu viens à moi ! "
Mt 3:15- Mais Jésus lui répondit : " Laisse faire pour l'instant : car c'est ainsi qu'il nous convient d'accomplir toute justice. " Alors il le laisse faire.
Mt 3:16- Ayant été baptisé, Jésus aussitôt remonta de l'eau ; et voici que les cieux s'ouvrirent : il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.
Mt 3:17- Et voici qu'une voix venue des cieux disait : " Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur. "
Quelque temps après, la colère d'Hérode Antipas , tétrarque de Galilée et de Pérée , s'abattit sur Jean, lequel lui reprochait son mariage avec la femme (Hérodiade de son demi-frère Hérode Philippe.

Hérode Antipas II (21 av. J.-C. - 39 ap. J.-C.), tétrarque de Galilée et de Pérée (région située au nord-est de la Mer Morte , à l'est du Jourdain ) de 4 av. J.-C. à 39 , fils d'Hérode Ier le Grand et de Malthace la Samaritaine, sa quatrième femme.
Dans l'Empire romain, un tétrarque (du grec tetra quatre, et archon chef) était au sens propre le dirigeant d'une des
quatre parties d'un royaume (dans le cas de la Palestine ) ou de l'Empire
Marc nous raconte la mort de Jean
Mc 6:14- Le roi Hérode entendit parler de lui, car son nom était devenu célèbre, et l'on disait : " Jean le Baptiste est ressuscité d'entre les morts ; d'où les pouvoirs miraculeux qui se déploient en sa personne. "
Mc 6:15- D'autres disaient : " C'est Élie. " Et d'autres disaient : " C'est un prophète comme les autres prophètes. "
Mc 6:16- Hérode donc, en ayant entendu parler, disait : " C'est Jean que j'ai fait décapiter, qui est ressuscité ! "
Mc 6:17- En effet, c'était lui Hérode qui avait envoyé arrêter Jean et l'enchaîner en prison, à cause d'Hérodiade, la femme de Philippe son frère qu'il avait épousée.
Mc 6:18- Car Jean disait à Hérode : " Il ne t'est pas permis d'avoir la femme de ton frère. "
Mc 6:19- Quant à Hérodiade, elle était acharnée contre lui et voulait le tuer, mais elle ne le pouvait pas,
Mc 6:20- parce qu'Hérode craignait Jean, sachant que c'était un homme juste et saint, et il le protégeait ; quand il l'avait entendu, il était fort perplexe, et c'était avec plaisir qu'il l'écoutait.
Mc 6:21- Or vint un jour propice, quand Hérode, à l'anniversaire de sa naissance, fit un banquet pour les grands de sa cour, les officiers et les principaux personnages de la Galilée :
Mc 6:22- la fille de ladite Hérodiade entra et dansa, et elle plut à Hérode et aux convives. Alors le roi dit à la jeune fille : " Demande-moi ce que tu voudras, je te le donnerai. "
Mc 6:23- Et il lui fit un serment : " Tout ce que tu me demanderas, je te le donnerai, jusqu'à la moitié de mon royaume ! "
Mc 6:24- Elle sortit et dit à sa mère : " Que vais-je demander ? " - " La tête de Jean le Baptiste ", dit celle-ci.
Mc 6:25- Rentrant aussitôt en hâte auprès du roi, elle lui fit cette demande : " Je veux que tout de suite tu me donnes sur un plat la tête de Jean le Baptiste. "
Mc 6:26- Le roi fut très contristé, mais à cause de ses serments et des convives, il ne voulut pas lui manquer de parole.
Mc 6:27- Et aussitôt le roi envoya un garde en lui ordonnant d'apporter la tête de Jean.
Mc 6:28- Le garde s'en alla et le décapita dans la prison ; puis il apporta sa tête sur un plat et la donna à la jeune fille, et la jeune fille la donna à sa mère.
Mc 6:29- Les disciples de Jean, l'ayant appris, vinrent prendre son cadavre et le mirent dans un tombeau.
Rien n'est historiquement impossible, mais elle est isolée, présente les traits d'une légende populaire et est inconnue de l'historien Flavius Josèphe qui de son côté dit simplement que Hérode Antipas craignait que ce prophète n'utilise l'emprise qu'il avait sur la population pour la pousser à la révolte, et que ce fut à Machéronte qu'il fut exécuté après y avoir été incarcéré.

La forteresse hérodienne de Machéronte était la plus importante du dispositif de défense de la Palestine à l'époque romaine. Ce site fait actuellement l'objet d'un plan d'aménagement.
C'est dans le cadre de ces travaux que vient d'être mise au jour une église byzantine composée de 3 nefs et d'une abside terminée par le double gradin d'un synthronon.
Le fragment de mosaïque le plus important, d'un point de vue historique se trouve dans la nef centrale, on peut y lire le nom de l'évêque Malexios. Cette église qu'on peut dater du début du 7e siècle a succédé à un premier édifice sacré

Aucun commentaire:

Publier un commentaire